Les start-up croquent à pleine dents des Insteaks !

Steaks à base d’insectes :

Cela existe vraiment ! des steaks à base d’insectes, nous les appelons les insteaks. J’en parle sur mon blog de cuisine : http://romaincuisine.fr La question qui se pose, dans le monde culinaire, les steaks à base d’insectes, vont-ils un jour remplacer, les véritables steaks ou entrecôtes ?
Ce qui est certain, nous sommes au début d’un changement de mentalités dans le monde culinaire européen.

Les Start-up et l’Entomophagie :

Aux Etats-Unis, la start-up All Things Bugs développe des technologies écologiques durables à partir d’insectes pour améliorer la sécurité alimentaire et la santé.
Les insectes constituent le groupe d’organismes le plus grand et le plus diversifié de la planète. La diversité biochimique et chimique de ces créatures correspond ou dépasse cette diversité biologique. Les insectes possèdent également des voies métaboliques très efficaces qui utilisent leur nourriture et leur eau beaucoup plus efficacement que d’autres animaux tels que les vaches, les poulets, les porcs et autres animaux vertébrés. Cependant, relativement peu de recherches ont été effectuées pour utiliser ces caractéristiques des insectes au profit des gens et de notre planète. Ainsi, All Things Bugs cherche à capitaliser sur ce fruit peu rampant en développant des produits alimentaires dérivés d’insectes et des composés chimiques biologiquement actifs destinés à l’agriculture et à la médecine.
All Things Bugs a levé des millions de dollars auprès de la Fondation Bill et Melinda Gates, du Département de l’Agriculture américain et de l’institut de recherche DARPA : elle est depuis devenue le plus grand fournisseur de poudre de criquets aux États-Unis pour l’agriculture, la médecine mais également les particuliers.

IKEA de son côté cherche à décliner ses célèbres boulettes dans leur version entomophage (L’entomophagie est la consommation d’insectes par l’être humain. Dans le cas de la consommation d’insectes par les animaux on parle plutôt d’un régime alimentaire insectivore, sauf dans le cas d’un insecte entomophage, parasitoïde ou polyphage).

En France les Start-up qui soulèvent le plus de fonds sont dédiées à la production de nourriture d’élevage comme InnovaFeed.InnovaFeed est une entreprise biotechnologique qui commercialise une nouvelle source de protéines provenant de l’élevage d’insectes (Hermetia illucens, mouche « Soldat noir »), destinée à l’alimentation animale et à l’aquaculture en particulier.
Leur modèle repose sur un savoir-faire technologique unique qui permet de replacer l’insecte au cœur de notre système agro-alimentaire et de lui redonner la place qu’il a naturellement dans notre écosystème : celui de recycler des nutriments pour ensuite alimenter poissons, oiseaux ou petits mammifères.
Ainsi, dans un contexte de forte augmentation de la population mondiale, l’activité d’InnovaFeed répond concrètement et de façon compétitive à une hausse de la demande en protéines tout en contribuant à l’essor d’un système alimentaire plus durable, notamment grâce au développement d’une aquaculture de qualité.Dans la grande majorité, les insectes se déclinent sous forme de poudres et d’huiles, bien que de plus en plus d’acteurs tendent à se diversifier. La friandise animale est ainsi au rendez-vous chez le canadien Enterra qui produit ainsi des larves et insectes entiers pour volailles.
Aux Pays Bas la start-up Protix qui est la principale entreprise d’insectes croit qu’il faut exploiter les dernières technologies pour produire l’ingrédient du futur : les insectes.

Leader du marché en matière de sélection d’insectes vérifiable et évolutive. Pour changer le système alimentaire, Protix fournit un produit de qualité et un rendement fiable. La mouche soldat noire (hermetia illucens) est un acteur clé pour donner vie à leur vision: leurs larves nous fournissent une source unique de protéines pour l’alimentation humaine et animale! Avec des solutions de haute technologie, l’intelligence artificielle, des programmes d’amélioration génétique et la robotique, Protix ramène le système alimentaire en équilibre avec la nature.

Quelques chiffres :

En ce qui concerne l’humanité, la plupart des peuples consomment des insectes, parfois recherchés comme des friandises. On a recensé plus de 1 900 espèces appartenant à 628 genres et 112 familles consommés par 3 000 ethnies différentes et faisant partie de la consommation alimentaire régulière d’au moins 2 milliards de personnes et de 4 milliards de personnes en tenant compte de ceux qui en consomme de manière plus occasionnelle.

Ce nombre d’espèces constitue une limite basse : un biais culturel concernant l’entomophagie pourrait ne pas motiver à chercher une identification précise des espèces consommées. L’homme ingurgite à son insu 500 grammes d’insectes en moyenne par an, dissimulés dans les fruits, les confitures ou le pain.Les groupes d’insectes les plus consommés sont les coléoptères (31 % dont la moitié sont des Cerambycidae, capricornes et longicornes, et Scarabaeidae, scarabées, etc.) des lépidoptères (papillons, mais mangés surtout sous forme de chenille ou de chrysalide), d’hyménoptères (la majorité étant des Meliponidae), des orthoptères (surtout des sauterelles et des criquets – Acrididae) et quelques autres groupes dont les termites (isoptères), les hémiptères, etc.

Depuis 2008, la FAO soutient le développement de la consommation des insectes dans tous les pays du monde, pour des raisons économiques et écologiques.
En avril 2018, le Persistence Market Research a publié un rapport faisant état d’une évolution importante du marché de la consommation d’insecte.

Le marché devrait atteindre 722 Millions de dollars d’ici 2024.

Publié par

Romain Fessard

J'en suis convaincu, les insectes comestibles deviendront bientôt une catégorie d'aliment à part entière, appréciés pour leurs saveurs et leurs avantages nutritionnels.