Pourquoi l’entomophagie est une piste sérieuse envisagée par l’ONU pour préserver l’environnement

D’ici 2050, plus de 9 milliards de personnes devront être nourries. Découvrez pourquoi l’ONU depuis plusieurs années s’est prononcé en faveur de l’entomophagie pour préserver l’environnement.

Pourquoi l’entomophagie est une piste sérieuse envisagée par l’ONU pour nourrir la population mondiale en 2050 et préserver l’environnement

L’entomophagie est la consommation d’insectes par les humains. L’entomophagie est pratiquée dans de nombreux pays du monde entier, mais principalement dans certaines régions d’Asie, Afrique et Amérique latine. Les insectes complètent les régimes alimentaires d’environ 2 milliards de personnes et ont toujours fait partie de l’alimentation humaine. Depuis plusieurs années, l’ONU s’est prononcé clairement en faveur de l’entomophagie pour préserver la planète tout en permettant une sécurité alimentaire.

La croissance démographique, l’urbanisation et la montée des classes moyennes ont fait augmenter la demande mondiale en aliments, notamment en protéines d’origine animale. En 2050, nous serons entre 9 et 10 millards d’êtres humains sur Terre. Pour satisfaire les besoins en protéines de cette population, la production mondiale d’origine animale va devoir doubler.

Les problématiques d’élevage intensif actuelles vont s’intensifier
Vous connaissez déjà tous les problématiques – actuelles – de l’élevage du bétail alors que nous sommes seulement 7 milliards sur la planète en 2016 : les élevages de porc, bœuf, poules rejettent beaucoup de gaz. On se retrouve bien souvent avec une forte densité d’animaux dans un espace réduit au minimum vital très différent de leur milieu naturel. Ces méthodes d’élevage intensif vont devoir doubler et les surfaces agricoles ne seront pas suffisantes pour assurer une telle production sans détruire complètement la planète. C’est alarmiste mais c’est une réalité.

L’industrie agro-alimentaire prépare le futur
L’industrie agro-alimentaire prépare déjà le futur et cette demande croissante de protéines. De nombreuses alternatives voient le jour : on pense notamment aux OGM mais aussi aux protéines végétales comme le tofu, tempeh et autres légumineuses, des confrères travaillent également sur de la viande in-vitro… et enfin les insectes !

La production et la consommation d’insectes une solution 100% naturelle
L’Organisation des Nations Unis pense que la production et la consommation d’insectes se révèle être une solution 100 % naturelle pour répondre aux défis alimentaires qui nous attendent et permettrait de combattre la faim dans le monde sans maltraiter notre planète.

Les insectes comestibles : des champions de la conversion alimentaire
Les insectes ont une grande capacité à convertir les aliments. C’est à dire, prenons un exemple : donnez 10 kg de nourriture à différentes espèces animales : un bœuf, une volaille et enfin un insecte. Qu’obtenons-nous ? Pour 10kg de nourriture vous obtiendrez : 1 kg de bœuf ou 5kg de volaille ou…. 9kg d’insectes. Pour une même quantité de nourritures !

L’élevage d’insectes, un élevage à faible impact environnemental 
Elever un kilo de vers de farine entraine l’émission de 10 à 100 fois moins de gaz à effet de serre que produire un kilo de viande de porc.

Publié par

Romain Fessard

J’en suis convaincu, les insectes comestibles deviendront bientôt une catégorie d’aliment à part entière, appréciés pour leurs saveurs et leurs avantages nutritionnels.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *